Les paris sportifs dans la liste des meilleurs divertissements en Nouvelle-Zélande

Avec la marée de divertissements qui est apparue dernièrement, les habitants de la Nouvelle-Zélande montrent une préférence toujours plus accrue pour les paris sportifs et les activités des casinos. La tendance est donc aux jeux faciles, intellectuels sur le banc des supporters ou autour d’une table de jeu plutôt qu’aux activités physiques sur le terrain.

Un engouement pour les jeux d’argent

Une étude a été réalisée sur plus de 6.000 personnes habitant en Nouvelle-Zélande. Le sujet s’est porté sur leur préférence par rapport aux différentes activités de divertissement. A l’issu de l’étude, il a été démontré que plus de 80 % des individus interrogés penchent pour les jeux proposés dans les casinos et pour les paris sur le sport pour s’amuser.

Les chiffres sont d’autant plus parlants puisque 80 % ont reconnu cette préférence, alors que la plupart des gens boudent souvent à reconnaitre un tel fait. L’étude aura donc pu montrer au grand jour qu’une grande majorité, plus des 80 % déclarés, présente un penchant certain pour ces deux types d’activités.

Des participations relativement importantes d’un joueur à un autre

Si l’engouement reste le même de la part des joueurs, leur taux de participation reste variable d’un individu à un autre. Effectivement, certains joueurs ont avoué se présenter dans des établissements de jeux d’argent tous les week-ends. D’autres ont évoqué leur présence régulière auprès des bookmakers terrestres et en ligne. Quoi qu’il en soit, les jeux plus traditionnels comme la loterie et les jeux de grattage sont délaissés par les joueurs.

Les paris hippiques en baisse par rapport aux autres sports à paris

Si le football ou encore la course automobile attirent une audience toujours plus importante d’une période à une autre, les paris sur les courses de chevaux sont de plus en plus oubliés par les habitués des paris sportifs. Effectivement, la crise dans cette activité est survenue depuis maintenant deux ans, situation qui ne semble pas s’améliorer pour l’instant.

Un risque d’addiction aux jeux d’argent

Plus que jamais, les habitants de la Nouvelle-Zélande peuvent être victimes d’une addiction pour les jeux d’argent si l’on mesure leur important taux de participation à ce type d’activité. Afin d’éviter tout débordement, les casinos et les bookmakers ont donc été soumis à des règlementations strictes par rapport à leurs joueurs.